samedi 23 juillet 2011

Réflexion sur l'écologie...intérieure!

On ne prend pas soin de notre terre, on ne respecte pas l’environnement et ses richesses, que laisserons nous en héritage à nos enfants? Ces discours super culpabilisants sont-ils efficaces ?
En parcourant le magazine Imagine, j’ai beaucoup aimé les propositions de solutions concrètes. On adhère ou pas, chacun fait son choix, mais ça fait réfléchir. C'est déjà pas mal!
  • Questionner ses envies, les remettre en question
  • Cultiver la satisfaction plutôt que la jalousie
  • Consommer différemment, de manière responsable à la fois pour nous-mêmes, nos enfants, tous les êtres humains et les autres espèces
  • Tendre progressivement à simplifier sa vie, on dit que ça rend intimement heureux
  • Oser des rêves de changements, ne pas se laisser endormir par les discours trompeurs des « tartuffes de l’écologie »
  • Essayer de se traiter soi-même comme une partie vivante de l’écosystème terre, bref, respecter son écologie intérieure.
Bonne réflexion...

Ciao
                                                                                   Photo du site ecologie-interieure.com

mardi 19 juillet 2011

Estragon, basilic, romarin...

Idée apéro: trempette/tapenade aux fèves blanches et estragon...


Adaptez cette trempette/tapenade pleine de saveurs au gré de vos envies et de ce que vous avez au frigo…ou au potager! Cette recette est inspirée de celle de Josée Di Stasio.

Ingrédients:
  • 1 oignon coupé en lamelles
  • 1 gousse d'ail hachée
  • Huile d'olive
  • 1 boîte de 425 g de haricots blancs au naturel, rincés et égouttés
  • 1 petite poignée d'estragon frais
  • Le jus de 1 citron
  • Sel et poivre
Préparation (5 minutes):
Dans un poêlon, faire revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive, quand il est "transparent", ajouter l'ail et poursuivre la cuisson à feu doux quelques minutes.

Dans un bol mettez les haricots, l'estragon, le jus de citron, sel et poivre. Ajouter le mélange oignons/ail. Mixer(j'utilise un mixeur à main comme pour les potages) jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Goûter et rectifier l'assaisonnement au besoin. Réserver au frigo jusqu'au moment de servir.

Ne pas hésiter à varier la recette, en remplaçant l'estragon par du romarin, du basilic, de la coriandre, etc.
Servir avec des bâtonnets de légumes crus, des grissini, des petits toasts, des languettes de pain pita, etc.

Bon appétit…

Ciao!

samedi 25 juin 2011

Bon ben là...


Bon ben là, ce serait chouette que le soleil revienne!
Bon ben là, j'ai besoin de légèreté!
Bon ben là, vaut mieux profiter de la vie, tout passe trop vite!
Bon ben là, ça rime à quoi de s'inquiéter pour des choses qui n'arrivent jamais, et pour d'autres qui arrivent mais qu'on aurait pas pu prévenir?
Bon ben là, c'était le fête des québécois hier, j'ai le coeur heureux et nostalgique!
Bon ben là, j'ai cuisiné du hummus, espérons qu'il sera réussit!
Bon ben là, quelqu'un a le mode d'emploi "Comment vivre en harmonie avec son jeune de 17 ans accroché à son PC"?
Bon ben là, gros party de famille annuel demain, chouette!
Bon ben là, petite pensée pour que fillette ne se réveille pas cette nuit!
Bon ben là, je voudrais vraiment savoir qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille!
Bon ben là, je vais aller dormir, il est trop tard!

Ciao

mercredi 1 juin 2011

Carré ou rectangulaire: un MONDE de différence!


Photo dumas-literie.com

On habite la Belgique depuis 2002, soit presque 9 ans. Plusieurs différences qui me dérangeaient au début sont devenues des détails maintenant. Tant mieux, ça allège le quotidien.
Il y a par contre des choses auxquelles je m'habitue difficilement. En tête de liste: les oreillers. Concrètement les oreillers que je connais par coeur ce sont les "normaux", soit en format rectangulaire de 36 x 58cm.
N-O-R-M-A-U-X quoi!!!!!
Ici (et dans plusieurs autres pays d'ailleurs), les oreillers ont une forme carrée: 60 x 60cm. Pendant tout un temps j'ai conservé mes oreillers 36 x 58cm, puis au moment de les remplacer, j'en ai ramené d'un séjour au Québec.
Le temps passe. Les choses changent. On a maintenant tous des oreillers 60 x 60cm. Ca reste un peu étrange, mais je suis habituée. Un grand pas de fait vers la totale-intégration. Je dois quand même dire que dans la lingerie, je conserve mes taies d'oreillers 36 x 58 cm...on ne sait jamais...au cas où!

Ciao

vendredi 20 mai 2011

Exactement là. En ce moment même!

 photo delightbydesign.blogspot.com

En voyant cette photo sur un blog déco que j'apprécie particulièrement, j'ai eu envie de la partager. En ce vendredi ensoleillé, je partagerais volontiers un repas à cette table, en compagnie de gens que j'aime .
Exactement là. En ce moment même. Cadre et décor magnifique!
Vous venez?
Ciao

dimanche 15 mai 2011

To do or not to do?

Clothesline
Photo ecologichomemakers.wordpress.com

Saviez-vous que les sèches-linges représentent près de 15% de nos dépenses énergétiques de maison?
Quand on parle réchauffement climatique, ce choix reste pratique en hiver mais pas très écologique durant la belle saison.

Solution: la corde à linge. Pourtant, pendant toute une période, certaines villes ont interdit son usage. Il y a d'ailleurs encore aux Etats-Unis des procès en cours à ce sujet. Certains  voisins sont mécontents, ont peur de voir leur quartier taxé de trop "populaire" ou alors sont gênés de voir voler des vêtements au vent dans le jardin d'a côté. Question existentielle: a-t-on le droit d’étendre son linge à l'extérieur? 

J'avoue, je suis une "vendue" à la cause des cordes à linge. Le linge qui sèche à l'air libre, au vent, au soleil (parfois aussi à la pluie quand on l'oublie...). C'est un vrai bonheur. La senteur, la texture, la couleur. Tout ça me rend joyeuse. Bizarre, mais je vous jure que c'est bien vrai. J'A-D-O-R-E!
 
Ciao

samedi 9 avril 2011

J'ai reçu comme une onde de choc!

Je suis allée à Bruxelles pour le boulot semaine dernière. En marchant vers la gare centrale à Bruxelles, j'ai vu un graffiti sur un mur.Je l'ai lu rapidement, puis je suis revenue sur mes pas pour lire correctement et j'ai noté cette phrase dans mon petit calepin.

"Le monde ne sommeille que par manque d'imprudence."

J'ai reçu comme une onde de choc. Est-on trop prudent, presque paranoiaque parfois? Avec nos enfants, dans la vie personnelle, la carrière professionnelle. Est-on trop frileux? Est-ce que la peur nous mène et nous empêche d'oser, de risquer? Pourtant ce sont les risques (calculés) qui permettent souvent d'avancer, de se dépasser, d'avoir une belle vie.

Belle matière à réflexion...

Ciao!

Photo oracles-afrique.com